AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Melcha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melcha

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Melcha   Lun 28 Jan - 15:26

Nom: Melcha
Race: Lycan écureuil volant
Sexe: Féminin

Âge : 16 ans
Élément : Vent

Rang : Aventurier

Description physique :
Au premier abord, Chacun aura l’impression que Melcha est de grande taille, mais ce n’est pas le cas ; elle n’est pas spécialement grande, mais a un corps élancé. Agile et souple, Melcha a de longues jambes et court très vite. D’épais cheveux coupés court tombent sur un visage fin et clair. Quelques mèches très brunes descendent cacher ses yeux plissés et d’un noir d’encre, mais ne semblent guère gêner son regard amer et énigmatique.
Son nez aquilin et son demi-sourire constant font de Melcha une jeune fille à l’apparence très mystérieuse.
Ses mains sont fines et s’achèvent par de longs doigts qui se crispent régulièrement. Sa peau est très claire, presque transparente. Le contraste entre sa peau et ses cheveux bruns presque noirs peut être effrayant.



Description psychologique :
Melcha est de nature solitaire. Elle déteste être en groupe, une seule personne à ses côtés lui suffit amplement, et encore pourvu qu’elle ne soit pas hyper-dynamique; lors d’une conversation, elle est plutôt la personne qui répond plutôt que celle qui engage. Elle passe son temps à réfléchir, sonder une situation, sonder une personne pour savoir si elle est louche ou digne de confiance. Attentive au moindre détail, elle pense que parler est une perte de temps et d’attention ; elle est donc très peu bavarde.
Très calme, Melcha n’a pas l’habitude de s’énerver ; lorsqu’on lui dit quelque chose qui lui déplaît, elle se contente de lâcher une remarque poignardante pour clore la conversation, mais jamais ou très rarement elle perd le contrôle de ses nerfs.
Son énergie a donc besoin de se libérer autrement : Melcha court régulièrement, grimpe aux arbres, nage dans les lacs, chasse même de temps en temps. Elle ne peut pas rester une heure sans dépenser son énergie.
Seules quelques rares personnes parviennent à percevoir les émotions de Melcha. Son visage ne change devant aucune situation, gardant constamment la même expression étrange.
Ses mains seulement se crispent ou se détendent au gré de ses sentiments.

Histoire :
Melcha est née dans une famille normale, tout ce qu’il y a de plus simple.
Elle n’a qu’un frère, Isnal, de deux ans plus vieux qu’elle.
Sa mère Elscid et son père Aloïs ont toujours été doux et gentils avec elle, l’aimant comme tout parent aime son enfant.
De son vrai prénom Melrine, elle a toujours été appelée Melcha par ses parents et préfère ce surnom.
Elle et sa famille ont vécu dans la forêt, dans une modeste maison.
Son frère joua avec elle pendant toute leur enfance.
Un jour, un événement vint perturber si l’on peut dire son existence.
Elle avait déjà l’habitude de courir tout le temps dans la forêt, elle jouait toute la journée à chat et à cache-cache avec son frère.
Cet après-midi-là, Alors qu’elle courait pour échapper à Isnal, devant un arbre, elle n’avait plus le choix et allait se faire toucher pour devenir chat à son tour. Sans qu’elle ait eu le temps de comprendre, trois secondes plus tard, elle se retrouva sur la plus basse branche du pin autour duquel elle tournait depuis deux minutes.
Melcha ne comprenait rien ; elle regarda ses mains, perplexe, rien n’avait changé, elle était toujours comme avant.
-Waw ! Comment t’a fait pour monter aussi vite à l’arbre, Mel’ ?
S’écria aussitôt Isnal.
-Je…je ne sais pas, mais comment je vais faire pour redescendre maintenant ?
Isnal n’avait pas pensé à ça, il prit peur.
-Papaa !! Papaaa ! Y a Melcha qui est dans l’arbre, elle peut plus redescendre !
Aloïs arriva bien vite et tendit ses bras à sa fille. Le soir, devant la chaleur du feu, il lui demanda, comme son frère, comment elle avait fait pour monter à cet arbre qui était tout de même assez haut.
-Je sais pas. J’avais envi de le monter alors je l’ai monté.
Répondit-elle en baissant la tête.
-Ce n’est pas grave, Aloïs, après tout, c’est bien possible, murmura Elscid d’une voix tendre.
L’affaire était close, on en reparla plus.
Mais un mois plus tard, Melcha, intriguée par cette affaire, tenta de monter une seconde fois à l’un des pins de la forêt, toute seule cette fois-ci.
Elle appuya sa main droite sur l’écorce d’un vieil arbre, puis sa main gauche, puis son pied gauche…et son pied droit suivit sans difficulté ses compatriotes, Melcha bondit et se retrouva très rapidement sur une des branches.
Elle esquissa un sourire, puis, dans on élan, tenta de monter l’arbre encore plus haut. Ses mains s’agrippèrent à l’écorce et Melcha atteignit les branches plus hautes. En regardant la terre, elle comprit une chose :
pour redescendre, son père ne pouvait plus l’aider à cette hauteur.
Elle tenta de se débrouiller toute seule.
Son pied se posa sur le tronc, puis sa main, lentement en s’aidant des branches, elle descendit. Mais soudain, elle dérapa, lâcha et tomba dans le vide ! Elle laissa échapper un horrible cri aigu, essaya d’atteindre les branches avec ses mains, elle sentit qu’elle allait s’écraser sur la terre, quand brusquement elle se sentit porter, ses jambes s’agrippèrent au tronc et ses doigts se plantèrent dans l’écorce. En trois secondes, elle était au sol, saine et sauve.
Quand elle s’en rendit compte, de la sueur ruisselait sur son front. Son apparence était toujours la même, humaine, mais en réfléchissant à ce qui s’était passé, elle comprit.
Une voix lointaine retentit. La voix de sa mère.
-Melcha ! Rentre à la maison, il se fait tard !
L’enfant raconta tout à ses parents. Ceux-ci acceptèrent leur fille comme telle, en effet Elscid, sa mère, était elle-même une morphe.
Ainsi tous les jours la petite fille s’entraînait à se transformer. Elle n’y parvenait que rarement, mais au fur et à mesure elle s’améliora et à l’âge de 13 ans, elle réussissait presque à se transformer autant qu’elle le voulait.
Chaque jour elle s’entraînait encore et encore, montait dans les arbres, courait, volait, s’amusait en bref, c’était l’occupation qu’elle préférait, elle aurait pu être un écureuil volant à part entière si elle le voulait.
À force de se transformer toute la journée, toutes les nuits également, plus souvent sous sa forme animale qu’humaine, presque coupée du monde humain, communiquant avec les autres écureuils, sa puissance sauvage prit le dessus. Une nuit de pleine lune, Melcha ne parvint pas à se contrôler.
Et ce fut toujours ainsi depuis cette nuit-là.
Ses parents ne tardèrent pas à se douter de quelque chose en voyant les arbres griffés jusqu’à la sève. Ils tentèrent de se cacher d’elle lors de ses crises, car ils savaient qu’il était inutile d’essayer de lui redonner la « raison ». Mais
une nuit de pleine lune, l’année de ses 16 ans, le frère de Melcha eut le malheur de se promener dans les couloirs lorsqu’elle sortit de son lit. Elle le blessa légèrement. Ses parents eurent très peur et la persuadèrent de quitter la maison et partir à l’aventure, pour son bien et pour le leur.
Elle accepta et c’est ainsi qu’elle se retrouva à la croisée des chemins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Melcha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fabulation :: Accueil et Intégration :: Règlement et Inscription :: Validation de personnage-
Sauter vers: