AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sire France de Lancastel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sire France de Lancastel

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Date d'inscription : 31/01/2008

Personnage
Sexe: Masculin
Lié(e) à: Personne
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Sire France de Lancastel   Jeu 31 Jan - 14:26

Nom : Sire France Edegard (prononcez Edgard) Lawrence de Lancastel

Race : Humain

Sexe : Homme

Âge : 14 ans

Élément : vent

Rang : Maître

--------------

Description physique : Petit, un visage rond et des traits enfantins, France porte son jeune âge sur le visage comme une verrue au milieu de la figure. Lui qui déteste qu'on lui rappelle son manque d'expérience, il donnerait volontier quelques milliers de Tiros pour posséder quatre ou cinq années de plus...

Pourtant, sa jeunesse se révèle un précieux atout dans les soirées ; sa fraicheur enfantine lui attire une sympathie immédiate et nombreuses dames, celles qui le qualifient de "si charmant jeune garçon", se battent pour prendre sous leur aile ce jeune orphelin.

Il a des cheveux mi-longs aussi blonds que le blé et de grands yeux d'un vert d'émeraude qui se teintent trop souvent de colère ou d'exaspération. Sa carrure frêle n'a absolument rien d'adaptée pour le combat et, bien qu'il soit capable de manier son fin fleuret avec une élégance toute aristocratique, il n'est hélas qu'un poids mort quand une bagarre éclate (ce qui n'arrive de toute façon jamais chez les nobles, les différents étant réglés par un duel, comme chez toute personne civilisée...). Mince et agile, il est en revanche capable de se glisser dans des endroits improbables et d'escalader les murs les plus ardus.

Du côté habillement, il ne se démarque guère des autres nobles. Un simple pantalon à la coupe soignée, une chemise blanche à dentelle et un veston aux boutons d'or ou d'argent lui suffisent, car il n'apprécie pas l'extravagance. Il porte toujours de longues bottes noires de cavalier soigneusement cirées, et un long fleuret de duel pend à sa ceinture. Son allure rappelle plus un fils de militaire que de bureaucrate, et il joue sur son air méprisant pour dissuader les umportuns.




Description psychologique : France est sans aucun doute le gamin le plus gâté qui ait jamais été mis au monde. Impatient, colérique, il exige toujours tout, et tout de suite ! Il a l'habitude du luxe et il préfèrerait mourir plutôt que de mener un train de vie au-dessous de sa condition de noble. Le travail ?! C'est bon pour les autres !

Son tempérament impulsif et capricieux lui joue souvent de mauvais tours, car il ne sait absolument pas mesurer les risques qu'il prend. Il a tendance à agir comme ça, sur un coup de tête, et il est suffisemment buté pour ne jamais reculer, même en cas de force majeure. C'est encore un gamin et il est souvent infantile et immature, ce qui le pousse à fuir les responsabilités. Boudeur, grognon si on le dérange, il a toujours été habitué à ce qu'on lui obéisse avec diligence, et ce n'est pas demain la veille que cela changera ! Comme beaucoup de noble, il a vécu dans un carcan de conventions et de règles stupides qui l'ont isolé du reste du monde. Il n'envisage ni la pauvreté, ni qu'on puisse mourir parce qu'on a pas assez à manger. Dans son petit monde à lui, les domestiques sont à mi-chemin entre l'homme et l'objet ; à peine plus élevés socialement que les serfs mais sous les intendants...

Il est l'incarnation vivante d'un ancien et désuet système de classe. Son entrée dans le monde réel ne se fera pas sans difficulté, car il est tellement décalé qu'il n'arrive pas à se faire à l'idée que quelqu'un, quelque part, puisse refuser d'obéir à ses ordres. Au-dessus de lui, il place de mauvaise grâce le Roi et, éventuellement, les Dieux...

Il s'est finalement décidé à sortir de son domaine privé pour tenter de retrouver les comploteurs qui ont assassinés ses parents, et il plongera donc dans un monde qui lui est étranger pour mener à bien ses investigations...




Histoire : Indéniablement, France aurait préféré s'appeller François. Ca sonnait mieux, c'était plus distingué et ça ne faisait pas glousser dans les soirées mondaines. Pourtant, il n'ignorait pas l'ancienneté de ce prénom, et c'est pourquoi il le portait de mauvaise grâce, avec une irritation évidente. De toute façon, il n'était pas question d'en changer ; déshonorer ainsi la mémoire de ses parents en reniant son nom d'enfant serait, au-delà du sacrilège, une abomination !

Son nom complet est France Edegard Lawrence de Lancastel, fils unique d'une longue famille ducale. Il s'enorgueillit d'appartenir à une classe sociale plus que supérieure ; en effet, sa famille était noble depuis tellement de génération qu'on en avait perdu le compte, et il restait l'unique descendant d'une fière lignée d'aristocrates dont les ancêtres avaient autrefois combattu aux côtés du Roi. L'héritage fortuné qu'il a reçu de sa famille devrait suffire à lui assurer de vivre dans le confort jusqu'à la fin de ses jours, aussi délicieusement oisif que lui incombe son rang, et il ne se prive jamais de rien. Habitué au luxe et au confort, il mène un train de vie opulent et faste oscillant entre les réceptions mondaines et la gestion des terres familiales sur lesquelles se situe tout un village de serfs exploitant champs et cultures agricoles.

Elevé dans la richesse et le luxe, le jeune France a reçu la meilleure éducation que peut avoir un aristocrate. Il n'ignore rien de l'Art, de l'Histoire et de toutes ces disciplines si capitales qu'étudient les nobles pour passer le temps. Confié dès le berceau au soin d'excellents précepteurs, il a appris très tôt la musique (plus précisément le piano) et la danse. Il monte parfaitement à cheval, joue du fleuret avec une rare élégance et n'ignore rien de l'étiquette ou des manières des gentilhommes. Une vie de courtisant semblait s'offrir à lui et son destin était tracé à la règle et souligné avec une craie grasse, jusqu'à ce qu'un incident ne se produise lors d'un été particulièrement chaud, quand la famille s'était retirée dans leur demeure de province.

Un matin, alors qu'il était allé chevaucher dans la forêt, monté sur son petit poney de chasse, il aperçu une fumée grasse monter dans le ciel bleu de tout nuage. Admirant le spectacle, il fronça des sourcils et éperonna sa monture pour s'engager sur le chemin de la maison ;après tout, ce n'était sans doute que des paysans qui faisaient brûler des mauvaises herbes ! Pourtant, arrivé à l'orée de la forêt, il découvrit le spectacle le plus terrible qu'il puisse exister pour un enfant si jeune : la résidence de campagne brûlaient ! De l'intérieur, on pouvait entendre des cris. Reconnaissant la voix de sa mère, le jeune garçon courut à la porte pour tenter de l'ouvrir. Hélas ! Ceux qui avaient mis le feu à la demeure semblaient avoir souhaité organiser un assassinat collectif, car toutes les portes de la maison étaient barrées par d'épaisses poutres de fer. L'édifice était condamné ; totalement enveloppé par la fournaise ardente, il se consumait dans cette abominale fumée grasse que l'enfant avait put voir de la forêt. Les poutres brûlaient en gémissant, la charpente s'effondrait, les tuiles de pierre éclataient sous l'effet de la chaleur. France, qui se brûlait douloureusement en tentant d'écarter les barres, semblait pris de folie ; les yeux écarquillée, il regarda sans le voir le bilan de toute une vie s'évaporer et s'étioler comme la fumée dans le ciel dégagé. Il avait alors quatorze ans.

Il perdit ses deux parents dans cet "incident", soit toute la famille qu'il avait jamais eu. Tout ses domestiques étaient soit morts dans l'incendie, soit enfuits, et il retourna seul au manoir qui constituait leur principale (et désormais unique) résidence. L'enterrement fut des plus classiques ; un bon nombre de nobles vinrent pour présenter leurs condoléances, et le notaire fit valider les papiers de succession. Tout lui revenait : le manoir et les terres environnantes, une fortune dont il ne savait quoi faire et des lettres de noblesse dont il devait s'efforcer de se montrer digne. Tâche difficile de diriger une propriété quand on est à peine adolescent ! Incapable d'assumer cette lourde et écrasante responsabilité, il tuait le temps en distractions, en fêtes coûteuses et en voyages luxueux. Malgré les plaintes de plus en plus fréquentes des villageois, il refusait de perdre son temps dans des choses si triviales qu'administrer les affaires internes de son domaine, rendre la justice entre les serfs ou s'occuper de la politique extérieure. C'était un enfant-prince qui cachait ses larmes sous des mines maniérées et hautaines...


Dernière édition par le Ven 1 Fév - 14:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terramater.forums-actifs.com
Jarod
Esclave
Esclave
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 12/12/2007

Personnage
Sexe: Masculin
Lié(e) à: Personne
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Sire France de Lancastel   Jeu 31 Jan - 14:41

Et bah binvenu ^^
Ca manquait un peu de maitre dans le coin faut dire Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperanza.forumsactifs.net/
Sire France de Lancastel

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Date d'inscription : 31/01/2008

Personnage
Sexe: Masculin
Lié(e) à: Personne
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Sire France de Lancastel   Jeu 31 Jan - 14:46

merci Jarod^^
pourtant, ça a l'air un boulot marrant, maître, et ça va me changer un peu des rôles d'aventuriers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terramater.forums-actifs.com
Jarod
Esclave
Esclave
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 12/12/2007

Personnage
Sexe: Masculin
Lié(e) à: Personne
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Sire France de Lancastel   Jeu 31 Jan - 15:56

Sûrement, mais apparemment ça n'attire pas tout le monde bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperanza.forumsactifs.net/
Wolfee
Familier
Familier
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 27
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Sire France de Lancastel   Jeu 31 Jan - 16:03

Wouhou ! ^^ Bienvenue ! Charmant petit garçon Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sire France de Lancastel

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Date d'inscription : 31/01/2008

Personnage
Sexe: Masculin
Lié(e) à: Personne
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Sire France de Lancastel   Jeu 31 Jan - 18:47

nan mais ho, c'est MOI que tu traites de charmant petit garçon ?!!!! Laughing
je vais te dresser, esclave, ça va pas être long ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terramater.forums-actifs.com
Sire France de Lancastel

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Date d'inscription : 31/01/2008

Personnage
Sexe: Masculin
Lié(e) à: Personne
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Sire France de Lancastel   Lun 4 Fév - 16:50

Je suis de retour après une absence d'environ un mois et demi, et j'attend ma validation ^^

Chidori, Jarod, Wolfee, si vous souhaitez toujours être mes compagnons il n'y a aucun soucis mais je ne pourrais répondre que le samedi après-midi...

merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terramater.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sire France de Lancastel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sire France de Lancastel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oyez Oyez la présentation du Sire Perceval!
» Présentation de Sire Pompon
» Dame Titia et Sire Pitch recherchent la meute !
» Le titre Sire, sir, ser, sieur, etc...
» Sire de Coucy, Comte de Champagne et Rapt Royal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fabulation :: Accueil et Intégration :: Règlement et Inscription :: Validation de personnage-
Sauter vers: